Avec l’externalisation de prestations informatiques et l’émergence du Cloud, le rôle de la Direction des systèmes d’information (DSI) a changé. Fini les techniciens qui parlaient un langage que personne ne comprenait (ou presque). Les équipes de la DSI doivent désormais s’attacher à accompagner la stratégie commerciale de leur entreprise.

Passé par de grandes organisations comme Areva, la Française des Jeux (FDJ) ou encore l’Établissement Français du Sang (EFS), Thierry Adenis, Directeur des Systèmes d'Information et de la Transformation Digitale, nous parle de l’évolution de son métier à l’heure de la virtualisation.

 

En quoi l'externalisation des services informatiques a changé votre métier ?

TA. Je dirais que le métier de DSI est passé de “je fais seul” à “je contractualise avec un fournisseur de services”. Pour être franc, quand les équipes de la DSI ont vu arriver des sociétés tierces, elles se sont senties dépossédées. Alors qu’en réalité, elles n’ont finalement externalisé que ce qu'elles maîtrisaient. La connaissance est en effet essentielle pour bien suivre le travail d’un sous-traitant. Cela dit, il est juste de dire qu’elles ont complètement changé de métier depuis 20 ans. Elles ont appris à définir précisément les besoins, à déléguer, à contrôler la qualité de la prestation, à mesurer les résultats. Et elles se sont recentrées sur leur valeur ajoutée qui est la relation avec le business. C’est-à-dire la relation en amont dans l’écoute, l’identification du besoin ou la recherche de solutions techniques adaptées. Il n'y a pas de graal dans l’externalisation, tout doit être bien réfléchi.

Après le recours aux services managés, est-ce que l’arrivée du Cloud a rebattu encore une fois les cartes ?

TA. Le Cloud est un changement complet de paradigme. Nous avions déjà fait un premier pas dans les années 2010, lorsque les serveurs physiques ont été abandonnés au profit de serveurs virtuels en interne, les fameuses machines virtuelles (VM). Mais, à l’époque, cela ne bousculait pas tellement les usages. Le Cloud, c’est différent : vous devez repenser complètement votre architecture dans ce nouvel environnement. Comme c'est à l'extérieur de l'entreprise, la sécurité bascule dans une autre dimension. D’autant plus que la couverture d’exposition explose avec le Cloud. Et puis, les organisations sont aussi impactées : il convient d’embaucher de nouveaux profils pour administrer cette infrastructure, tels les FinOps qui gèrent la partie financière des services offerts dans le Cloud.

 

Avec l’externalisation et l’avènement du Cloud, quelles sont les qualités désormais attendues du parfait DSI ?

TA. Un DSI ne doit pas être un technicien. Il a des connaissances technologiques pour comprendre son équipe. Mais il porte une vision à la fois pour ses équipes et pour sa direction générale. Il doit anticiper les évolutions de son entreprise, appréhender sa vision stratégique à court, moyen et long terme. Ce qui rend indispensable sa présence au Comex pour ne pas minimiser l’impact technologique de certaines décisions. Il est impératif qu’il ait toujours deux coups d’avance pour assurer une certaine agilité à son organisation. En clair, la DSI doit être aujourd’hui le compagnon numérique du business. Il faut que le business monte à bord ! Être DSI requiert aujourd’hui une grande palette de savoir-faire. Notamment des qualités d’écoute pour cerner les besoins des différentes directions et de communicant pour défendre son approche. Ou encore des facultés de bon gestionnaire parce que vous achetez de plus en plus de services. C’est désormais une fonction complexe qui n’a plus rien à voir avec le métier tel que pratiqué au début des années 2000.

En savoir plus : Adopter le SASE pour mieux accompagner votre business

Adopter le SASE - « Secure Access Service Edge », c’est avant tout une question de stratégie d'entreprise. Car ce modèle vous offre l’agilité nécessaire pour vous adapter aux circonstances changeantes, pour être disruptif, et donc plus performant que vos concurrents. En somme, l’architecture technologique se met au service du business pour maximiser la productivité de l’entreprise. Avec le SASE, vous acceptez d’être dans le Cloud et vous vous organisez pour avoir un niveau de sécurité et de performance qui s’adapte aux besoins du business.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le SASE ?

consultez notre page expertise